LesGensDeLaCom : Emmanuel LYOMBE, concepteur-rédacteur à MW DDB

Blogueur et poète, Emmanuel LYOMBE est concepteur-rédacteur à MW DDB. Passionné d’écriture depuis son enfance, il nous parle aujourd’hui de ses inspirations et de ses aspirations.

Omenkart : En quoi consiste le métier de concepteur-rédacteur ?

Emmanuel LYOMBE : Le concepteur-rédacteur, est un spécialiste du texte et de la bonne formule. Son métier consiste à imaginer des concepts, et à rédiger des messages publicitaires, dans le cadre d’une campagne donnée (Personnellement, j’observe énormément mon environnement et je travaille beaucoup avec des insights. Je m’appuie toujours sur la compréhension profonde du consommateur en termes de motivations et de freins).

Par ailleurs, il définit les supports, en accord, avec un directeur artistique, qui lui est spécialiste de l’image. Ensemble, ils travaillent sur le message approprié, et ses différentes déclinaisons sur les plateformes choisies, et en fonction des catégories de cibles à toucher. C’est un travail rationnel, qui se fait sur la base de concepts clairement élaborés. Derrière chaque message, il y a un back-up qui permet de décliner des textes, des messages. L’objectif est de parler à la cible, en tenant compte de sa culture, et de ses influences ; En utilisant son langage, afin qu’il adhère à la vision de l’annonceur, aux produits, ou aux services qui lui sont proposés.

 

Omenkart : Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Emmanuel LYOMBE : L’écriture est avant tout ma passion, une grande passion ! J’ai commencé par la poésie étant tout petit, j’écrivais déjà dès la classe de 5; Je faisais des textes, des poèmes pour mes amis, pour les filles, pour faire plaisir, après j’ai commencé avec l’écriture de petites histoires (que j’espère publier dans un avenir proche). Dans tout ce que je faisais, j’y mettais toujours une touche d’écriture. C’est ce qui m’a emmené à la conception-rédaction.

Comme Conficious disait : « Choisit un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ». Donc je ne travaille pas, Je vis ma passion, c’est ça qui m’anime au quotidien. Et comme disait un homme politique également  «  j’aime la chose ».

Omenkart : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre métier  ?

Emmanuel LYOMBE : De manière générale ce qui bloque, c’est l’environnement, les mentalités et la réticence des annonceurs parfois, par rapport à certaines pistes créatives. Au Cameroun, nous n’avons pas assez d’audace. J’estime qu’on n’ose pas assez ou pas du tout à la limite. Nous sommes encore très susceptibles, très sensibles à certains messages et mots. Il y a encore plusieurs sujets tabous ; Par exemple, on ne peut pas aborder le sexe ou la politique d’une certaine manière, à cause des mœurs et de la culture. C’est frustrant parfois de faire face faces aux conventions.

Omenkart : Quel regard portez-vous sur les évolutions futures de cet aspect de la communication au Cameroun ?

Emmanuel LYOMBE : La première étape pour ma part serait d’intégrer et d’implémenter à 100% la notion de messages publicitaires et leur importance. Au Cameroun, uniquement 5 entreprises sur 10 ont des concepteurs-rédacteurs. Il y a des possibilités d’évolutions ; La profession en général a d’abord besoin de mise à jour et d’être boostée. Avec la progression du numérique, on tend vers une émergence des métiers comme le digital copyright, pour gérer des contenus online. On a ce besoin de renouvellement de contenus, mais plus encore, d’un meilleur contenu. Par rapport aux 5 ou 10 dernières années, il y a une belle évolution quand même. Et Avec le temps, on brise des conventions et ça nous permet de repousser les limites à chaque fois, et de se dire qu’on aura de meilleurs jours.

 

Omenkart : Quels sont les 5 aptitudes à avoir pour être un bon concepteur-rédacteur ?

Emmanuel LYOMBE : Pour un être un bon concepteur-rédacteur, il faut avant tout avoir une bonne culture générale et publicitaire (il faut être très cultivé, parce qu’on s’inspire d’histoires du quotidien et d’histoires anciennes), ensuite il faut être capable d’analyser et de cerner les tendances, troisièmement, un excellent rédactionnel, car Il faut maîtriser la langue, les codes linguistiques de l’environnement. Quatrièmement connaître la psychologie de la vente et en 5 avoir une bonne dose de créativité.

 

Omenkart : Si vous devriez choisir un autre métier, ce serait lequel ?

Emmanuel LYOMBE : Planneur stratégique parce que c’est à cheval entre la création et la stratégie. Rédiger des stratégies, faire des recommandations stratégiques, étudier les tendances, identifier les insights, tout cela m’intéresse particulièrement. Je lis d’ailleurs beaucoup de livres sur le planning stratégique car je peux être appelé à évoluer dans ce sens là.

 

Omenkart : Un dernier mot ?

Emmanuel LYOMBE : Nous avons tous un devoir envers notre métier, celui de contribuer à son essor. Chacun de nous  a une pierre à apporter à l’édifice pour le développement des métiers de la communication et pour une meilleure valorisation des professionnels. Je suis encore jeune et j’aimerais voir rayonner le secteur de la communication au Cameroun. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et beaucoup de challenges à affronter. J’espère que l’avenir me sera favorable.

3 thoughts on “LesGensDeLaCom : Emmanuel LYOMBE, concepteur-rédacteur à MW DDB

  1. landry feukam 17 décembre 2018

    IL fera partie de la crème des crèmes dans cette profession publicitaire

  2. Akem Nkwain 18 décembre 2018

    Thumbs up. I have admired Lyombe from our humble days in school and I am certain he will do great exploits in the advertising industry in Cameroon.

  3. Kweta 18 décembre 2018

    Great mind bro more vim….

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.